dimanche 19 juillet 2020

haïkus d'Isabelle Lamant


Blés mûrs
Dans la poussière du tracteur
l'odeur de la farine




***




moisson nocturne
Le ronron du tracteur endort
le gris matou




***




Lune d'été
Le gros chat fait le dos rond
devant la lucarne




***




Jardin public
Toutes accroupies pour
Le petit criquet




***




Cloches de midi
la mésange reprend
le sifflement du maçon




***




Avec des brins d'osier
il tresse ses pensées
le vieux manouche




***




Entre ses mains noueuses
le craquement léger
d'une corbeille à pain




***




Sur le drap qui sèche
l'ombre du gamin
mime le hanneton




mercredi 15 juillet 2020

haïkus de Nathalie Russo


fin de la journée
à la pénombre suspendue
Un nuage et moi




***




Confinés
face à la peur
Écrire des haïkus




***




Éphémère quiétude
le parfum de l'infini
dans un pissenlit




***




Pluie fine de printemps
espoir déçu
toutes les cerises ont pourri




***




Petit escargot
après la pluie
une éclaircie




***




De la nuit cosmique
on entend parfois
la solitude d'une grenouille




***




Cueilli à mes pieds
un liseron brille
au milieu du haïku




***




Collines familières
où je chemine solitaire
le chant du grillon