samedi 7 décembre 2019

haïkus de Jean Antonini


papillon et moi
nous croisant sur le chemin
je pense à mes ailes




***




assise dans la rue
elle regarde dans le vide
quand je passe





***




tout jeune veau blanc
qui ne sait rien de la vie
vautré dans l'herbe




***




soirée d'été
au confluent du Rhône et Saône
deux couples embrassés





***




avec le vent
les livres de haïku claquent
comme des drapeaux




***




un jeune garçon
me laisse sa place dans le bus
- garçon j'ai été





***




lire un livre
comme si j'avais passé le temps
à regarder ma vie



***




jour le plus court
la nuit on allume une guirlande
dans le bouleau


2 commentaires:

  1. j 'aime...surtout celui sur l'étoile filante! Franny la Mouette Aubry-Francine Aubry

    RépondreSupprimer
  2. Jeanine Chalmeton22 juin 2020 à 08 h 21

    J'❤️❤️ le dernier "cerisier en fleurs !..."

    RépondreSupprimer