vendredi 17 janvier 2020

haïkus de Serge Blanchard


en fins de marchés
douze cageots sur son dos
son trésor d'hiver




***




chemin chaotique
du p'tit berceau au cercueil
pèlerin de vie




***




un gré des silences
balade au jardin des rêves
des notes dansées




***




en toile de fond
des mots en lumière douce
encore du chemin




***




maison dégradée
gémit son volet de métal
émoi du quartier




***




en jubilation
de la danse au ralentis
éclat de la forme




***




fontaine de mots
du brouillon à la reliure
un port de plaisance




***




braises du foyer
chantent leurs odes secrètes
pour les coeurs serrés





1 commentaire: