jeudi 6 février 2020

haïkus de Franny La Mouette Aubry


pleine lune -
dans la chambre
le bruit des minutes




***





derrière la fenêtre
la pluie et la pluie -
soudain mille étoiles



***




sa première bière -
un peu de mousse 
sur ses lèvres d'enfant




***




jour de noces
en noir et blanc une pie
et le marié




***



claque de vent -
tous les nuages émiettés
sur la plage




***




fille légère -
sur les pavées gris
toute sa lumière



***




chaque matin
à plein poumon la mer
et le ciel



***




plaisir d'été -
à la fenêtre
un homme nu



haïku coup de cœur 💗 de l'auteure de sa première sélection;


matinée de repassage -
elle plie tout le ciel
en quatre


régulièrement publiée sur le site "un haiku par jour ", dans diverses anthologies et recueils et dans la Revue Gong!






Entretien du 07/03/2021

Franny, pourquoi aimez-vous les haïkus, que vous apportent-ils?


- J’ai découvert le monde du haiku, tout à fait par hasard! Je venais d’arriver en Bretagne (j’habitais à l’opposé), et un ami m’a fait part d’un stage de haiku qui avait lieu dans ma nouvelle ville. Ayant toujours été très intéressée par l’écrit, je me suis inscrite et j’ai été conquise .. C'était il y a 13 ans!
Ce que continue de  m’apporter le haiku? Déjà le plaisir des mots et le plaisir de mettre en 3 lignes mes émotions, ma vision du monde, qui va du plus petit au plus grand! je me positionne en tant qu’observatrice, humblement…et le regard devient bien plus grand!


 

Quelles sont les règles que vous tentez de respecter quand vous écrivez un haïku?


- Je tente de respecter la césure, l’introduction quand je le peux de 2 images, le décalage, la surprise… Pour moi le haiku, n’est pas un tercet! Je ne travaille absolument pas mes haiku, je dirais ''cela vient ou ne vient pas''. Ce n’est pas moi qui vais vers le haiku, c’est lui qui vient vers moi! Je l’accueille! Et pour finir, je ne compte pas les syllabes ah ah, j’ai intériorisé le rythme du haiku, cela se fait assez naturellement.

 

Avez-vous un.e haijin préféré.e ou qui vous a inspiré?


- J’ai animé pendant quelque temps un atelier haiku et j’ai beaucoup aimé faire découvrir aux participant.e.s, les femmes japonaises auteures de haiku. À ce propos, je recommande fortement l’anthologie « Du rouge aux lèvres » qui est un recueil sur les haijins japonaises du 17ième siècle au 20ième siècle….ma « « chouchoute » » étant Chiyo-ni. Elle ne m’a pas inspirée mais elle m’a montré la voie!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire