mercredi 5 février 2020

haïkus de Marie Derley



ex-fumeuse
mon chéri m'étouffe
si je recommence


***




ses funérailles -
dans la chapelle glacée
nos deux mains tièdes




***




vaste paysage
le soleil ne se couche jamais
dans mes peintures




***




regarder
le carré de Malevich
en silence




***




lobotomisées
mes citrouilles ont
les yeux vides




***




jour des morts
j'échange des messages
avec ses autres ex





***




premières bûches
dans l'âtre le son
des cigales



***




euros en chocolat
à trente balles j'arrête -
soir de quarantaine

1 commentaire:

  1. Je partage le café religieux !☺︎
    Amicalement,
    Jo(sette) Pellet, haïjin et kajin (comme toi)

    RépondreSupprimer