lundi 30 mars 2020

haïkus de Sam Cannarozzi


Vents dans les bambous
Un rideau vert ondulant
Presque le printemps




***




fleurs de pruniers
                 si blanche un jour fin d'hiver

      fait réjouir le coeur





***




au salon de thé
après le solstice d'hiver
un goût de printemps




***




dans un café  tôt
regards perdus dans le vide
début de l'automne




***




Bouddha endormi
un iris pousse devant lui
entrant dans automne




***




3 brins de lavande
plantés dans un bac à fleurs
la ville devient champ




***




en mangeant les restes
du barbecue somptueux
je savoure hier




***




calme forte et cruelle
la mer en toute saison
la resplendissante




Aucun commentaire:

Publier un commentaire