mercredi 15 avril 2020

haïkus d'André Vézina


nuit blanche
au clair de lune
je broie du noir




***




quasi camouflée
la vendeuse de glaïeuls
en robe fleurie




***




sentier pédestre
il s'approche puis s'éloigne
le bruit des pas




***




pluie verglaçante
à la porte du vestibule
ses bottes à crampons




***




dans les pommetiers
chants monosyllabiques
des parulines




***




pandémie
les églises sont fermées
le christ confiné




***




IRM
conseil du technicien
'' faites le mort ''




***




lendemain d'orages
concert des tronçonneuses
dans les parages


Président du groupe Kukaï de Québec.

Coanimateur des kukaï mensuels.

Mes recueils chez Les Éditions David.



3 commentaires:

  1. À mon avis, André, tu rédiges de superbes haïkus. Félicitations!

    RépondreSupprimer
  2. Quelques perles. Ma favorite : le Christ confiné !
    Le bonjour de Jo(sette) de Lausanne, qui se souvient avec bonheur et nostalgie du festival à Québec il y a 3 ? 4 ? ans ?

    RépondreSupprimer
  3. Vous avez de gentils commentaires, j'espère qu'André viendra voir.

    RépondreSupprimer