mardi 28 avril 2020

haïkus de Jean-Philippe Goetz



ah la courte échelle !
les 400 coups de l'enfance
au pied d'un vieux mur




***




flotte un petit air
écho du Paris bohème
- éternelle errance




***




portail entrouvert -
au jardin l'éclat safran
de son potimarron




***




comme un nomade
à l'abri du temps qui coule -
en moi cette errance




***




nuances infinies
dans ce jardin de l'instant -
sublime harmonie




***




chemin buissonnier -
presqu'oublié le gratte-ciel
d'une époque enfouie




***




mots caressés -
dans cet îlot de silence
habite un poème




***




paysage urbain -
les pompons de clématite
au vent suspendus 


publie régulièrement des haïkus sur;


page dédiée aux plantes;


Aucun commentaire:

Publier un commentaire