vendredi 3 juillet 2020

haïkus de Sébastien Revon


fin de l'été -
d'autres gosses dévalent
ce champ de colza




***




au dessus des tranchées
dans leur uniforme jaune
les boutons d'or




***




petite pluie de juin -
le clapotis d'une gouttière
en réveille matin



***




avec ma fille 
au marché des épices
j'ai six ans




***




poème oublié
dans la classe, les poignards
de leurs rires




***




centre commercial -
à nouveau la fièvre
derrière les masques




***





dernier tour de clé -
le murmure les grands frênes
me manque déjà




***




chorizo sur la poêle -
toutes ces années
passées au loin

2 commentaires: