mardi 26 novembre 2019

haïkus de Fabienne Bille (Jill Bill)


Six sous de vin
dès que le marin au port
Un porc si saoul




***




Marguerite au pré
refait le bonheur du boeuf
La vache fofolle




***




Boîte à bijoux
Héritée de mère en fille
Elle aux trésors




***




Un café crème
sur le zinc du comptoir
Pourboire du matin




***




Pêcheur à la ligne
Au bout du fil l'attente
Espoir en Sandre




***




Le train touristique
tortillard sur les artères
Du coeur à l'ouvrage




***




Achats en ligne
un dinosaure par la poste
Le déclic du clic




***




Expérimental
ni des villes ni des champs
Le rat de labo



4 commentaires:

  1. Merci à vous, et longue vie à ce blog dédié aux amateurs de cet art du poème japonais… JB

    RépondreEffacer
  2. sandre s’éteindrait dans l’eau ? ;-)
    Très très beau 🙏

    Je me joins à vous pour les remerciements
    Un salut particulier à Madame Champoux

    RépondreEffacer
  3. Coucou Fab'Jill, une forme de poésie qui te sied comme un gant, mais je n'apprends rien ! Petit festival sur cette page de jeux de mots dont tu as le secret qui sont autant de forts ressentis, sourire et gravité mêlés. Bises !

    RépondreEffacer
  4. Coucou Lenaïg… Merci d'être passée par ici… je t'embrasse, JB

    RépondreEffacer