lundi 25 novembre 2019

haïkus de Mireille Jenni (Miryl)


Du vent encore !
avec lui les parfums des fleurs
s'en vont voyager




***




Forêt au printemps
orgue immense aux jeux flûtés
mille chants d'oiseaux



***




Fleurs de cerisier
par la fenêtre ouverte
soufflées sur ma toile




***




Pluie sur ma fenêtre
flamboyance des feuilles
automne d'eau et de feu




***




Contre-jour -
le soleil saupoudre d'or
les rameaux sans feuilles




***




Jardin sous la neige
à la mangeoire des oiseaux
vibration d'ailes




***




Je regarde en l'air -
le feuillage en dentelle
cousu sur le ciel



***



Vallon solitaire
l'espace ici s'agrandit
de tout ton silence



4 commentaires:

  1. Belle maîtrise du haïku, bravo… jill bill

    RépondreSupprimer
  2. J'avoue que je ne me lasse jamais de lire et relire tes haîkus. Ta nuée de moineaux dans l'air doré de l'automne, je la vois frémir, ton demi-tour dans la neige et tes propres pas qui viennent à toi, je les compte aussi, comme je compte les miens quand je regarde en arrière.... Bravo Mireille. Tes poèmes sont un peu de miel que l'on sent glisser dans sa gorge....

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour votre belle poésie qui repose le coeur. Véronique xx

    RépondreSupprimer